5 idées reçues sur le sommeil

« Le sommeil de début de nuit compte double », « L’insomnie est signe d’anxiété », « La nuit est faite pour dormir »… On ne compte plus les idées toutes faites qui circulent sur le sommeil. Mais relèvent-elles toutes de croyances non fondées ? Le professeur Michel Billiard, spécialiste du sommeil et de ses troubles, démêle le vrai du faux. Le sommeil de début de nuit compte double Michel Billiard : « Vrai ! La profondeur ou l’intensité du sommeil est plus grande en début qu’en fin de nuit. D’où la conclusion que le sommeil des trois ou quatre premières heures de la nuit serait plus important. Il n’en reste pas moins que l’on doit dormir 7 ou 8 heures en tout, quotidiennement. Des études l’on

Je me couche toujours trop tard...

Pas forcément insomniaques ni noctambules, ils retardent pourtant systématiquement le moment de se mettre au lit. Pourquoi ? Comment en finir avec cette habitude épuisante ? Pourquoi ? « Au moment d’aller me coucher, je trouve toujours mille choses à faire, raconte Cécile, 36 ans : un e-mail auquel répondre, une lessive à lancer, des factures à payer. Et si la soirée est libre, je regarde un film ou j’ouvre un livre… Pourtant, j’adore dormir ! » J’ai trop à faire Médecin spécialiste du sommeil, le professeur Damien Léger explique qu’« il peut y avoir un caractère biologique, et même génétique, à ce type de comportement. L’horloge interne de certains fonctionnerait davantage sur vingt-cinq he

Quand le corps parle de nos émotions.

Des chercheurs finlandais ont détaillé les effets physiques du bonheur, de la peur, de la tristesse et d'autres sentiments. «La peur au ventre», «sentir monter la colère», «la tristesse me serre le cœur». La langue française attribue depuis des siècles une manifestation physique à chacune de nos émotions, et les recherches scientifiques menées ces vingt dernières années ont montré que cela n'avait rien d'une croyance populaire. Dernière preuve en date: la «carte corporelle des émotions » établie par des chercheurs finlandais. Leurs travaux, publiés dans les Comptes rendus de l'Académie des sciences américaine (PNAS), confirment notamment que les principales émotions humaines que sont la peur

Accueillir l'automne, c'est prendre soin de soi.

L’automne marque la fin d’une période de croissance et de récolte. Elle insuffle un vent d’intériorité, de repli salvateur et de déclinaison de ce qui n’est plus utile. Les feuilles rendent leur énergie au corps de l’arbre et acceptent de changer de couleur , de se dessécher puis de choir pour fertiliser le sol nourricier. L’air se rafraichi, le ciel se met en mouvement et se teinte de nouvelles couleurs, les nuits s’allongent. Si l’été est bruyant et actif, l’automne prépare le silencieux et calme hiver. Dans de nombreuses médecines traditionnelles, les saisons sont comprises comme ayant une grande influence sur nos corps mais également sur notre santé émotionnelle et psychique. L’énergie p

Rejoignez Nectar'In Bien-Etre sur Facebook
Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

Cécile Yvorel

l'Atelier du Bien-Etre

8 avenue des Baronnes

34730 Prades-Le-Lez

© 2016 Nectar'In Bien-Etre