A partir de la naissance, c’est l’environnement et l’apprentissage qui façonnent le cerveau (dans le bon ou le mauvais sens). Les soins et interactions avec les enfants sont donc essentiels. Le ton de notre voix, nos expressions faciales et corporelles, les contact physique, les mots que nous prononçons, les jeux sont autant de stimulations envoyées au cerveau en développement de l’enfant. Le système cérébral le plus développé chez les enfants est le système limbique, le siège des émotions les plus primitives comme la colère ou la peur. C’est pourquoi les colères et les peurs des petits sont incontrôlables. Notre rôle est d’accueillir ces émotions qui les submergent et des les rassurer.

23/02/2017

Ainsi, lorsque la colère débute, le parent peut dire à l'enfant "je vois que tu es en colère" ou mieux, "je vois que tu ressens de la colère" puis, lui demander en lui montrant la roue: "que choisis-tu pour l'exprimer?".

12/12/2016

Pourquoi les enfants aiment-ils tant Noël ? Parce qu’ils reçoivent des cadeaux ? Sûrement. Mais pas seulement. S’émerveiller, croire en l’histoire qui leur est contée, rêver, passer de bons moments tous ensemble… La fête promet bien plus qu’une avalanche de paquets sous le sapin. À condition que les parents, eux aussi, acceptent  d’entretenir la magie.

Et si Noël n’était ni plus ni moins qu’une occasion de s’octroyer, en famille, une parenthèse enchantée ? Une trêve dans le quotidien ? Parce que Noël, dans les yeux des enfants, est bien plus que la fête commerciale que veulent nous vendre les publicités. Parce que ce qui se joue dans leur psychisme, à ce moment-là, n’a rien d’anodin. Et que les parents, à travers les enjeux qu’ils placent, ou non, dans la fête, ont beaucoup à leur transmettr...

Please reload

Rejoignez Nectar'In Bien-Etre sur Facebook
Posts à l'affiche

Thérapies psychocorporelles : notre corps parle aux thérapeutes

June 8, 2017

1/3
Please reload

Posts Récents