Je me couche toujours trop tard...

Pas forcément insomniaques ni noctambules, ils retardent pourtant systématiquement le moment de se mettre au lit. Pourquoi ? Comment en finir avec cette habitude épuisante ?

Sommeil

Pourquoi ?

« Au moment d’aller me coucher, je trouve toujours mille choses à faire, raconte Cécile, 36 ans : un e-mail auquel répondre, une lessive à lancer, des factures à payer. Et si la soirée est libre, je regarde un film ou j’ouvre un livre… Pourtant, j’adore dormir ! »


J’ai trop à faire

Médecin spécialiste du sommeil, le professeur Damien Léger explique qu’« il peut y avoir un caractère biologique, et même génétique, à ce type de comportement. L’horloge interne de certains fonctionnerait davantage sur vingt-cinq heures que sur vingt-quatre. D’où une tendance à “être du soir” ou à se décaler dans le temps. L’âge du sujet influe aussi sur le rythme jour-nuit : les jeunes sont des couche-tard quand les seniors se lèvent souvent à l’aube ». Cependant, comme le remarque la sophrologue Catherine Aliotta, « certains se justifient en disant : “Je n’ai pas besoin de dormir”, ou “De toute façon, je n’arrive jamais à dormir”. Alors que, dans la plupart des cas, ils ne savent plus écouter leur corps et nient ses manifestations de fatigue ». En cause, selon elle, « un culte de l’“agir”, encouragé par les outils modernes ». En effet, vouloir mettre son corps au repos nécessite de cesser de lire, de parler, de réfléchir… Une attitude qui relève du véritable défi, aujourd’hui, alors qu’écrans et téléphones stimulent sans cesse notre attention.

Poser les écrans pour mieux dormir