Découvrez la puissance bénéfique de vos doigts.

Les mudras, le yoga des doigts


Mouvements chorégraphiques des mains, les mudras accompagnaient à l’origine la méditation. Grâce à une stimulation douce des doigts, ces gestes simples auraient des effets bénéfiques sur le corps et l’esprit.


Le terme "mudra" vient du sanskrit et signifie "sceau". Mais si on le décompose, il est intéressant de noter que le mot "mud" signifie "joie", et "ra", déclencher. Les mudras sont une sorte de yoga des mains, et, pratiqués régulièrement, ils nous permettent de tirer parti de nos dix doigts pour faire entrer davantage d’énergie dans notre vie, apaiser le corps comme l’esprit et venir à notre secours pour régler des problèmes précis.



La manière douce


A l’origine, il existait neuf mudras, dits les mudras de Bouddha, destinés à jalonner le processus méditatif. Aujourd’hui, sous l’impulsion des danseurs indiens et des yogis, on en dénombre plusieurs dizaines, lesquels auraient des effets bénéfiques sur le corps et l’esprit grâce à une stimulation des zones réflexes de la main et des doigts. Inutile de chercher à les essayer tous à la fois. Le mieux est d’en sélectionner un et de le pratiquer régulièrement pendant vingt et un jours, puis de passer à un autre si vous le souhaitez…

Le temps que l’on y consacre est variable. Pour obtenir un véritable résultat, n’hésitez pas à vous y mettre trois fois par jour – matin, midi et soir – entre trois et cinq minutes. Si vous en avez besoin ponctuellement, le mieux est de le pratiquer pendant sept, quatorze ou vingt et une respirations. Les mudras peuvent être faits debout, assis, couché ou en marchant. Ils doivent être réalisés avec facilité, en respirant profondément par le nez, la pression des doigts restant douce. Veillez à rester détendu pendant leur tenue, à ne jamais vous crisper ni vous fatiguer.


mains mudra

Un instant de ressourcement


« Chaque mudra est un temps d’arrêt, un acte d’amour envers soi-même permettant de puiser dans ses propres forces intérieures pour se régénérer », souligne Gertrud Hirschi, professeur de yoga. Découvrez à votre tour ces gestes mystérieux et libérateurs qu’elle nous propose.

Alors que le temps de la préparation est un temps en mouvement destiné à rassembler les énergies (il dure moins de une minute), le mudra lui-même est immobile. Gardez la pause pendant une à cinq minutes. Pourquoi ne pas profiter d’un instant d’attente dans les embouteillages, chez le médecin ou même devant la télévision ? S’il est clair qu’il vaut mieux être dans un état calme et dans une atmosphère propice, les mudras peuvent aussi nous aider à prendre du recul par rapport aux aléas de la vie quotidienne.