La danse des Cinq Rythmes: quand le mouvement et la danse ouvrent l'espace et vous connectent à

Imaginez: vous passez un samedi après-midi en ville et souhaitez atteindre rapidement l'autre extrémité d'une longue rue commerçante. Cela semble impossible: la rue est bondée. Et si vous cherchiez les espaces entre les gens? Concentrez-vous sur les espaces vides et voilà, vous slalomez entre les passants avec des gestes fluides, dansants. Pas de collision, pas d'énervement, vous atteignez votre destination sans encombre parce que vous vous focalisez sur les possibilités.

Gabrielle Roth, la créatrice des Cinq Rythmes, effectuait cet exercice dans ses cours. Les élèves commençaient par danser dans un studio bondé, afin de prendre conscience que l'obstacle d'une pièce "trop pleine" n'est qu'un préjugé. Ensuite, lorsqu'ils avaient appris à trouver les espaces vides, ils mettaient cet exercice en pratique dans la rue.

Le concept des Cinq Rythmes repose sur la possibilité d'en faire usage dans la vie quotidienne. Selon Gabrielle Roth, "si cela ne fonctionne pas dans le métro, cela fonctionne nulle part".


Homme de dos dans rue bondée

RITES ANCIENS


On peut considérer les Cinq Rythmes comme une sorte de méditation en mouvement. S'il semble contradictoire de trouver son silence intérieur par le mouvement, cette technique est pourtant ancienne. Elle trouve sa source dans les traditions de danses chamanes basées sur le rythme de la nature, les cérémonies en l'honneur des naissances et des morts, les derviches tourneurs (ces moines soufis dont la danse symbolise la prière à Dieu) ou bien la Biodanza ou autres danses sacrées encore pratiquées de nos jours.

Bouger son corps est, semble t il, un moyen d'apaiser l'esprit.

L'Américaine Gabrielle Roth a commencé à se consacrer à ses cours de Cinq Rythmes dans les années 1960. Chaque séance consiste à danser au son de cinq rythmes différents: fluidité, staccato, chaos, lyrique et quiétude, toujours dans cet ordre. Contrairement à ce que l'on attendrait d'un cours de danse, les pas n'existent pas. Chacun bouge à sa façon, ce qui en fait une méditation en mouvement au cours de laquelle les danseurs prennent de plus en plus conscience de leur corps, de leurs émotions, de leurs forces, de leur résistance et des obstacles.

La méthode s'est popularisée et, malgré le décès de Gabrielle Roth en 2012, son organisation continue de prospérer sous la supervision de son fils. Elle compte environ quatre cent professeurs à travers le monde et des milliers de danseurs.



REPOUSSER LES LIMITES


Pourquoi aurait-on besoin des Cinq Rythmes pour méditer? Ne peut-on pas se contenter de s'asso