Danser, c’est capturer le rythme de la vie

Danser est une manière de faire de la poésie avec le corps.


On dit que la danse est l’un des ces arts que pratiquent seulement les gens qui s’aiment beaucoup.

Cela est très logique, puisque l’on sait que pour être bons danseurs, nous devons bien connaître notre corps, et le connecter avec nos émotions profondes afin de les exprimer à travers des mouvements en particulier.


pieds tango

Dans la danse, il y a toujours du bonheur même si certaines personnes expriment des sentiments dramatiques.

Dans la danse, on met en jeu un acte de liberté, qui incarne une rupture avec les mouvements habituels et qui permet à chacun de transformer son corps en un moyen artistique.


“Les expériences les plus authentiques des gens se trouvent dans leur danse et leur musique. Le corps ne ment jamais”

-Agnès de Mille-


Nous ne pouvons pas tous être danseurs professionnels mais la danse est bien sûr à portée de tous et de fait, elle est présente dans une infinité de situations sociales.

C’est pour cela que le discothèques existent et que l’on fait des fêtes régionales ou familiales.

Beaucoup pensent qu’une fête où l’on ne danse pas n’est pas une fête complète car danser est synonyme de célébration et de joie.



Les bienfaits physiologiques de la danse


Le premier grand bienfait de la danse est physique.